Biographie

Entreprenant, dynamique et convaincu par ses engagements, son enseignement novateur pour l’époque crée des conflits avec certains de ses collègues qui comprennent mal sa démarche pédagogique.

Il conserve l’idée que l’art a pour mission d’instruire la population, il décide de sensibiliser les élites locales à l’esthétique sociale, à la sauvegarde des sites et du patrimoine, aux décisions sur les nouvelles architectures.

Pédagogue charismatique et apprécié, proche de ses élèves issus de familles souvent modestes, certains lui louent une véritable vénération l’appelant fréquemment leur « père spirituel ».

Il en fait participer quelques-uns à la réalisation de nombreux chantiers des 1% qu’il va entreprendre parallèlement. Il entretiendra des liens  forts avec ses anciens élèves tout au long de sa vie. Il enseignera à l’ENSBA jusqu’en 1995, année de son départ à la retraite. 

« Retour vers 'Biographie'